RECHERCHE
Actualités > La garantie universelle des loyers ne fait plus l'unanimité

retourLaGULfaitpolémique

Que de chiffre peut-on lire à propos du fonctionnement de la GUL ! Elle couterait entre 245 millions et 1.5 milliards d'euro selon si on travaille à l'Inspection générale des finances ou si on est un assureur privé.

Alors est-ce une idée révolutionnaire qui va faire basculer l'investissement locatif vers les abymes ou le faire grimper au sommet de l'Everest ?

Notre expérience simple soit-elle, nous montre le chemin de la déraison. Notre minsitre C. DUFLOT pense que le mauvais payeur est un mythe. Mais un seul mauvais payeur peut engendrer la résiliation du contrat d'assurance ce qui veut dire que l'assurance considère que la prime que nous lui payons ne lui permet plus de vivre.

Certes nous savons que les assureurs peuvent être très avare, mais où est le juste milieu ?

Il faudra faire l'expérience pour le savoir mais c'est un risque qui sera assumé par les impôts du peuple français. Ce n'est pas C. DUFLOT ni notre président qui endosserons cette erreur.

Nous remarquons que les assureurs sont inquiets et font du lobbying auprès de leurs sousrcipteurs. Hors il y a quelques années sous le gouvernement SARKOZY, les assureurs avaient refusé de travailler avec le gouvernement pretextant que leur rémunération n'était pas assez élevé (source officieuse)

Le gouvernenment du changement a alors décidé de faire sans eux et là les assureurs n'ont plus le même discours :

- Prime d'assurance pas assez élevé pour péréniser le système

- Risque de faillite du système

- Manque à gagner pour les agents immobiliers qui ne pourront plus proposer leurs services.

Nous constatons que d'un discour très recentré sur le chiffre d'affaire il est passé à un discour plus large voir d'une grande bienveillance envers la société française...

Tous ce remuménage interpelle de plus en plus de politiciens, gauche droite et centriste. Est-ce les lobbystes des assureurs qui font bien leur travail ou la GUL est-elle dangereuse pour les fincances de l'état donc les notres ?

à méditer.

Aujourd'hui janvier 2014, les assureurs ont gagner une bataille ! Ils feront parti du système de gestion des impayés. Alors qui a dit que le gouvernenement ne se souciat guère des intérêts privés ? Mais un gouvernement n'est-il pas là pour veiller aux intérêts communs ?

 

 

 

 

 

Newsletter
Si vous ne trouvez pas la maison de vos rêves, inscrivez-vous. Vous serez prevenus des nouvelles maisons ecologiques à vendre sur toute l'Europe.